ASSOCIATION POUR UNE NOUVELLE CENTRALE HYDROELECTRIQUE
A ORBEY AU LAC NOIR

La centrale, une source d'énergie propre

La centrale du lac noir serait aussi efficace que 18 éoliennes

Actualités


Compte-rendu de la visio-conférence
Du 11 Février 2021

 


Information du 30/10/2020

R.T.E. (Réseaux de Transports d’Electricité) a demandé à EDF de redémarrer les centrales thermiques à charbon dans notre pays afin d’assurer la demande d’électricité consommée durant les mois d’hiver.

Le redémarrage desdites centrales est lié au manque de production du mix électrique de notre pays (moins 1800 MW liés à la fermeture du CNPE de FESSENHEIM, maintenance de certains sites de production décalés suite au blocage du premier confinement, certains parcs éoliens non productifs liés au manque de vent).

Il faut savoir qu’une centrale au charbon produit une tonne de CO2 pour 1 MWh fourni. Pour mémoire, l’Allemagne reste le premier pays Européen producteur d’énergie électrique thermique à charbon, par conséquent, des centaines de tonnes de CO2 sont déversées dans l’environnement Européen.

Si la centrale hydroélectrique au Lac-Noir de 55 MWh était opérationnelle, elle pourrait produire plusieurs cycles de 10 heures de production d’électricité par mois

Exemple : un cycle correspond à 55 MW x 10 heures = 550 MWh de production d’électricité distribués au réseau national avec zéro CO2.

En comparaison à une centrale thermique, le cycle de production hydroélectrique de 550 MWh permet d’éviter de propager 550 tonnes de CO2 par cycle.

Article du 12 / 01 /2021

Article du 12 / 01 /2021

Article du 27 / 12 / 2020

Article du 21 / 11 / 2020

Article du 14 / 11 / 2020

Article du 12 / 11 / 2020

Notre fil conducteur

Notre association souhaite que le projet soit intégré dans le plan de relance de la Région Grand Est, il correspond complétement à la loi énergie / climat qui a été adoptée par le parlement en septembre dernier.

Le texte de loi vise par ailleurs à favoriser le déploiement de projets d’énergies renouvelables au service de la transition énergétique bas carbone de la France mais aussi plus que jamais au service de la relance économique du Pays pour le bien commun et l’intérêt général ; c’est l’avenir du bas carbone qu’il faut préparer.

Nous souhaitons être reçus par le Sous-Préfet en charge du dossier afin de débattre sur la concession qui a été accordée à EDF par l'Etat le 20 avril 2009 pour 50 ans, en effet il est nécessaire de garder cette concession permettant ainsi la construction dans les meilleurs délais car si le Préfet signe la cessation de la concession actuelle alors nous repartons pour un appel d’offre Européen pour une nouvelle concession ce qui engendre une durée de 7 à 10 années perdue et sans savoir ce qui adviendra du projet de construction.

On ne peut pas « refiler la patate chaude « aux générations futures.

On peut rassurer Monsieur JACQUET maire d’ORBEY, rien ne changera concernant les redevances versées aux collectivités et si nous réussissons, elles seront pérennes pour 50 ans.

Le rendement de la centrale est de la responsabilité du concessionnaire et non celle d’un maire, qu’il se préoccupe plutôt des emplois qui seront apportés dans notre Région, ainsi que l’apport des énergies nouvelles propres pour notre environnement et notre santé.

Le Président de l’association Philippe RIBOLZI

L'association, un accélerateur

Née d'une volonté éco-citoyenne, l'association "Pour une nouvelle centrale hydroéléctrique au Lac Noir" a pour but d'accélérer la mise en oeuvre d'une nouvelle centrale sur le lieu du Lac Noir.

L'ancienne centrale hydroélectrique a été arrêtée en juillet 2002 suite à une avarie. L'aménagement datant des années 1928-1933, devenu obsolète a été déconstruit en 2012.

En 2008, EDF a pris la décision de construire une nouvelle centrale hydroélectrique de type STEP (station de Transfert d'Energie de Pompage). La nouvelle installation sera moins puissante que l'ancienne 55 MW au lieu de 80 MW. Ce projet contribuera par ailleurs au développement durable du territoire en dynamisant l'économie locale. Ce chantier participera concrètement à l'atteinte de l'objectif fixé par la France, d'augmenter sa proportion d'énergies renouvelables, parmi lesquelles l'hydroélectricité durable dans le cadre du grenelle de l'Environnement.

 

Le Lac-Noir situé dans le massif Vosgien se situe sur le territoire de la commune d'ORBEY. Les travaux d'une valeur de plus de 80 millions d'euros devaient débuter en 2009 (démantèlement de l'ancienne centrale et construction de la nouvelle, fin des travaux 2016) après la réactualisation du dossier d'exécution et l'autorisation de travaux par la DREAL et les appels d'offre européens. 50 à 60 techniciens et Ingénieurs avec des pics à 100 personnes, devaient travailler sur le chantier pendant environ 6 ans. On pouvait imaginer une mise en exploitation de la centrale fin 2016.

L'instruction de la demande de renouvellement de concession relevait de la compétence du Préfet du Haut-Rhin, puisque la puissance installée est inférieure à 100 MW, elle a été renouvelée par le préfet le 20 avril 2009 pour 50 ans.

Une particularité liée aux Lac-Noir et Blanc qui sont situés sur des terrains communaux à ORBEY à savoir une taxe supplémentaire pour EDF qui consiste en une redevance de mise à disposition qui se rajoute bien évidemment aux taxes obligatoires foncière et professionnelle.

La municipalité représentée par M. Le Maire (Guy Jacquet) ne se satisfait pas de la proposition faite par EDF concernant cette redevance de mise à disposition des terrains, 5000€/an. Il a raison de réagir car la somme est trop faible mais au lieu de négocier il bloque le projet en lançant une procédure juridique en vue d'obtenir une redevance annuelle plus importante. Je le répète sur le fond il a raison mais absolument pas sur la forme, il y avait une vraie négociation à faire. En effet le projet sera bloqué pour 3 ans. Il faut attendre le 7 novembre 2011 pour trouver un accord entre EDF et le Maire, la somme négociée s'élève à 40 000 €/An.

1er point de blocage.

Entre temps, EDF ne possède plus le budget alloué de 80 millions d'euros pour la construction de la nouvelle centrale car toute Entreprise ne bloque pas une somme importante dans les tiroirs, cette somme a été créditée pour d'autres centrales.

2ème point de blocage

Le concessionnaire, après avoir démoli l’ancienne centrale hydroélectrique, a, renoncé à son projet de remise en service. Aujourd’hui, le concessionnaire considère que le projet de 2009 n’est plus en phase avec les évolutions du contexte économique de la production hydroélectrique et ne présente pas de rentabilité avérée.

L’annulation de la concession accordée à EDF et de sa remise en concurrence selon les règles du droit européen restent donc posées car les services de l’Etat n’ont pas confirmé cette hypothèse.

Se pose également la question de l’indemnisation des collectivités locales concernées. A ce jour EDF versera à l’Etat 3 millions d’euros (manque à gagner des recettes fiscales) qui seront partagés entre les collectivités locales (mairie d’ORBEY, Communauté des Communes de KAYSERSBERG et Région).

Nous sommes convaincus que nous, volontaires citoyens, nous pouvons nous appliquer encore davantage dans ce projet, que notre association souhaite vivement être un accélérateur au projet de construction de la nouvelle centrale hydroélectrique au Lac-Noir afin d’éviter une situation de blocage durable.

Nous avons tout à gagner quant à la construction de ladite centrale car l’hydroélectricité est à la fois le second pilier du mixte électrique français mais aussi la première des énergies renouvelables, décarbonée et compétitive dont dispose la France mais aussi la première des solutions de stockage d’énergie.

Ce n’est pas la concurrence qu’il faut continuer de subventionner, c’est l’avenir du bas-carbone qu’il faut préparer !!!

Une puissance de 55 MW équivaut à 18 éoliennes terrestres.

Lors d’une construction de ce type, le chantier génère une activité de 50 à 60 techniciens et ingénieurs avec des pics de 100 personnes sur plusieurs années, une activité également supérieure pour les entreprises locales, les restaurateurs et les hôteliers de la vallée d’ORBEY.

Les experts s’accordent à dire que 2020 va être une année difficile pour l’emploi, la pire que la France ait connue. Le taux de chômage devrait atteindre 9,5% d’ici la fin de l’année. Le 8 septembre l’INSEE a confirmé sa prévision d’une récession de 9% en France pour 2020. Participer à la relance de son économie, garantir la souveraineté nationale énergétique, mais aussi industrielle, et être plus que jamais à la pointe de la lutte contre le réchauffement climatique au service de l’intérêt général et de la Nation.

Historique de la centrale du Lac Noir

La centrale hydroélectrique construite au lac-Noir entre 1928 et 1933 par l’ingénieur alsacien René KOECHLIN était la première STEP (Station de Transfert d’Energie par Pompage/Turbinage) en France.
Cette centrale a été construite pour compléter celle de Kembs. Lorsque cette dernière produisait trop d’électricité en heures creuses, l’énergie produite servait à refouler l’eau du Lac-Noir vers le Lac-Blanc au moyen de pompes. Et aux heures de forte consommation d’électricité, la station du Lac-Noir apportait au réseau un complément d’énergie précieux.
L’ancienne centrale a été définitivement mise à l’arrêt en juillet 2002.

Notre association à but non lucratif, créée depuis juillet 2020, a pour objet :

  • De motiver EDF ou tout autre production d’énergie de construire une nouvelle centrale hydroélectrique de type STEP (station de Transfert d’Energie par pompage/turbinage) au Lac-Noir.
  • De participer au développement d’une nouvelle capacité hydroélectrique en matière de STEP constituant un des moyens de stockage hydraulique le plus efficace pour une production d’énergie électrique supplémentaire aux heures de pointe de 55 MW.
  • De contribuer au développement durable du territoire en dynamisant l’économie locale, d’augmenter sa proportion d’énergies renouvelables dans le cadre du grenelle de l’Environnement.
  • De réduire les émissions de gaz à effet de serre et participer à amplifier la première des énergies renouvelables.
  • D’être le garant de la préservation de l’environnement des deux Lacs, de la gestion des volumes d’eau ainsi que du débit réservé aux ruisseaux noirs et blancs.

 

Soutenez l'association en étant donateur

Pour nous soutenir vous pouvez nous faire un don par chèque d'un montant libre à l'association et l'envoyer à:

Association pour une nouvelle centrale hydroéléctrique à Orbey au lac noir

43A Route de Tannach 68370 Orbey

 

Documents

SIREN / SIRET

Courrier DNA du 29/12/20

Dessin Lac-Noir

Foire aux questions

Comment puis-je avoir plus d'informations sur le projet ?

Pour avoir plus d'informations vous pouvez contacter l'association via le formulaire de contact de la rubrique contact.

Je souhaiterai vous aider, comment faire ?

Pour nous aider vous pouvez faire un don à l'association par chèque à l'adresse du siège 43a route de Tannach 68370 Orbey

Copyright Quentin Gachon 2020 - Mentions légales